Un millésime 2016 déjà semé d'embuches (climatiques)...

Alors que la fleur débute à peine dans l’ensemble de nos vignobles, le bilan de la première partie du cycle végétatif de nos vignes est inquiétant.

A Pomerol les conditions sont tropicales depuis quelques semaines, le travail de la vigne est difficile, les sols sont gorgés d’eau.

En Champagne l’humidité a succédé à quelques épisodes de gel qui ont légèrement touché nos Chardonnay.

Dans le Sud de la Bourgogne, nos parcelles de Moulin-à-Vent ont perdu entre 5 et 35% de leur fruit selon les climats à cause du terrible épisode de grêle du 27 mai qui a notamment frappé durement nos voisins de Fleurie et Morgon.

Enfin en Côte d’Or la malchance continue : après la grêle de 2012, 2013 et 2014, le gel est venu nous privé certainement de 30 à 50% de notre vendange 2016…

Nous espérons maintenant que nous aurons un été salvateur qui permettra à la vigne de panser ses blessures.

14 juin 2016